10 conseils pour réussir la mise en place d’un cocon sémantique

cocon semantique

Un cocon sémantique est une stratégie marketing qui implique la mise en place d’un site répondant à l’intention de recherche d’un internaute. Bien que cette technique SEO comporte plusieurs étapes, son application est très simple. Que votre site soit déjà en ligne ou toujours en conception, cette solution qui vise à créer des contenus de grande qualité peut être appliquée. Voici 10 conseils à suivre pour réussir ce projet.

 

1.Préparation du projet

Pour préparer le projet d’un Cocon sémantique, il faut avant tout étudier la concurrence. Le but étant de figurer parmi le top 3, il faut analyser les meilleurs sites. Pour cela, réalisez un tableau avec les chiffres classiques et KPI disponibles dans différents outils comme SEObserver ou SEMRush. Établissez à présent un budget en déterminant le nombre de mots qui doit apparaître par page. Il vous faut également une équipe bien formée à cette technique SEO comme celle de 99 digital.

 

2.Définition des sujets

Pour mettre en place un Cocon sémantique, définissez une thématique et abordez de nombreuses questions ayant rapport à celle-ci : définition, origine, utilités, avantages, etc. En effet, avec la technique du cocon sémantique, il faut partir du général au particulier. Pour ce faire, une recherche de mots clés s’impose. À cet effet, des outils comme SEMRush et Ahrefs sont recommandés. Les mots-clé informationnels sont les plus importants dans ce cas précis, car il est question de traiter le sujet dans son ensemble. Cela permet donc d’avoir beaucoup de pages abordant de mêmes thèmes.

 

3.Définition d’architecture du cocon

L’architecture du cocon est capitale. Des outils de mindmapping comme XMind sont utiles pour réaliser une bonne architecture. Cette dernière consiste à créer des contenus comportant chacun plusieurs catégories ainsi que des sous-catégories, si possible. Privilégiez les mots-clés très recherchés. Cela montre à Google que votre site aborde tous les aspects du sujet. Un cocon composé d’une vingtaine (voire une trentaine) de pages est pratique.

 

4.Organisation de la production du cocon

Pour bien organiser un cocon, il faut avant tout connaître les besoins du client. Posez-vous des questions concernant :

 

  • Ses cibles
  • Les produits et services qu’il propose et
  • Les avantages de l’offre, etc.

Chacune de ces informations sera utile par la suite lors de la rédaction. L’organisation consiste également à avoir un calendrier ainsi qu’un planning éditorial. Vous devez vous fixer des objectifs comme la création de 50 contenus par exemple par mois.

 

5.Préparation des briefings SEO

Le questionnaire établi auprès du client est ce qui permet à ce niveau de réaliser un brief sur l’ensemble du contenu. Il s’agit d’une étape importante pour les rédacteurs qui pourront comprendre le contexte. Grâce à l’analyse des sites concurrents, vous pouvez avoir connaissance de leur contenu ainsi que des différents éléments qui s’y trouvent. Vérifiez donc la présence d’éléments comme le sommaire, vidéo, images, etc. L’objectif est de produire un contenu en tout point meilleur que celui des sites concurrents.

 

6.Création des contenus

Après le briefing, c’est le moment de créer les contenus. Les rédacteurs disposent de l’information nécessaire pour réaliser des contenus tout en intégrant une optimisation sémantique. Notez que le fond est aussi important que la forme. En intégrant des images et vidéos, les visiteurs pourront rester plus longtemps sur votre site ce qui vous permet d’avoir une excellente note SEO. Les rédacteurs doivent garder à l’esprit qu’ils rédigent avant tout pour les internautes.

7.Création du linking

Le linking interne est nécessaire pour la mise en place d’un cocon. Assurez-vous que les règles de linking soient parfaitement respectées. Servez-vous d’ancres optimisées n’ayant aucun impact négatif sur le référencement. Si le contexte sémantique le permet, n’hésitez pas à lier d’autres pages du site.

8.Validation des contenus

La validation des contenus consiste à faire une relecture professionnelle. En effet, après la rédaction, il est crucial que chaque contenu soit relu avec attention. Si plusieurs rédacteurs sont responsables du projet, il faut s’assurer que les contenus soient homogènes. Par ailleurs, chaque consigne du brief doit être vérifiée afin qu’un retour soit fait au rédacteur en cas de non-respect de consigne.

9.Publication du cocon

La publication peut se faire de différentes façons. Il est possible de publier grâce à un HTML. Celui-ci peut être produit ou déposé sur la page d’accueil. La deuxième option se rapporte aux systèmes d’import et d’export que l’on trouve dans des CMS tel que WordPress.

 

 

  1. Mesurer l’impact du cocon

Pour mesurer les résultats, servez-vous d’outils vous permetant de calculer du Pagerank. Dans ce cas, des outils comme Screamingfrog, Gephi ou encore Visiblis sont appréciés. Cela permet de s’assurer que le maillage ainsi que le travail dans son ensemble sont parfaitement réalisés. Il vous est ensuite possible d’ajouter de nouvelles pages à votre cocon ou d’enrichir celles existantes.

 

 

Si vous voulez plus de conseils, cette article vous seriez utile.