Que doit-on savoir de la pénoplastie à Paris ?

pénoplastie 

pénoplastie

La pénoplastie ou phalloplastie ou encore chirurgie de la verge est une opération chirurgicale qui permet de modifier le pénis dont le but de le rendre plus épais et plus long. Il s’agit d’une intervention délicate qui requiert un savoir-faire particulier. Elle ne peut donc être confiée à n’importe qui. Elle doit seulement être prise en main par un professionnel en pénoplastie Paris. Zoom sur ce sujet qui aiguise autant la curiosité des femmes que des hommes.

En quoi consistent les techniques de chirurgie de la verge ?

Les différentes techniques utilisées en pénoplastie visent à accroitre la taille de verge soit en circonférence, soit en longueur, soit les deux à la fois.

  • Pour la lipopenostructure ou élargissement du pénis :

Le but de cette technique est d’augmenter la circonférence de la verge qu’elle soit au repos ou en érection. Une grande majorité des patients optent pour cette intervention qui consiste à injecter de la graisse (prélevée au niveau de la cuisse ou du ventre) sous la peau de la verge. La graisse est d’abord purifiée avant sa réinjection. Cela s’appelle la lipostructure, la réinjection de graisse autologue ou la lipomodelage. Le résultat est définitif. Néanmoins, une retouche est possible. Après cette intervention, la verge du patient peut avoir un calibrage de plus de 2 à 3 cm.

Cette opération est particulièrement effective sur la verge au repos. Quand elle est en érection, ses résultats sont peu visibles. L’objectif de cette intervention est d’aider les hommes à lutter contre leur complexe tout simplement puisqu’elle n’a aucun effet sur la vie sexuelle.

La base de cette technique est la libération du ligament suspenseur de la verge. Celui-ci assure sa liaison avec l’os du pubis. Elle consiste à « désenfouir » le pénis. Le patient peut ensuite gagner une taille de 3 à 6 cm de plus.

Il arrive également que le problème de la taille du pénis est la conséquence d’un surpoids ou du syndrome de l’obésité. La solution proposée par les professionnels est alors la liposuccion du pubis. Cela permet de rallonger la verge.

Un seul professionnel peut réaliser en même temps ces deux interventions. Il peut les faire l’une après l’autre mais dans une seule journée ou bien dans des jours différents.

La consultation : une étape indispensable avant les opérations

Faire une consultation pour une chirurgie du pénis est indispensable pour diverses raisons. D’abord, cette étape permet de faire une évaluation des motivations du patient.

D’un homme à un autre, la taille du pénis est très variable. De même, entre son état flaccide et l’érection, la verge peut aussi avoir une évolution variée. Au repos, le pénis est toujours plus petit et il gagne en taille et en dimension une fois qu’il est en érection. Il faut également noter qu’il y a plusieurs facteurs qui pourront avoir des impacts sur la taille du pénis. Ce sont :

  • les émotions,
  • la température,
  • le stress,
  • le niveau d’excitation,
  • et bien d’autres encore.

Aucune taille ne peut donc être considérée comme idéale. Cette chirurgie intime est donc reposée sur le besoin de chaque patient, sachant que son complexe pourrait avoir des impacts sur ses capacités sexuelles au final. En effet, l’image de virilité est souvent associée à la taille du sexe pour plusieurs hommes.

Pour ce qui est de l’âge limite pour faire les opérations de la verge, il n’en n’existe pas. Cependant, elles ne sont pas recommandées pour les hommes qui sont encore non sexuellement actifs. Avant le début de la vie sexuelle, ceux qui ont un micropénis uniquement pourront avoir recours à la pénoplastie dans la ville de Paris.

Pendant la consultation pré-opératoire, le patient doit donner toutes les informations nécessaires qui permettront au chirurgien de déterminer ses besoins et ses attentes. Ainsi, ce dernier pourra faire une étude de faisabilité et une évaluation de la situation. Il pourra comprendre le retentissement sur la psychologie du patient, voir si le défaut est vraiment réel, prévoir si la chirurgie esthétique pourra lui être bénéfique, etc. Il pourra aussi donner des conseils si besoin est.

La limite de la pénoplastie

Comme n’importe quelle autre intervention chirurgicale esthétique, la pénoplastie à Paris a aussi ses limites. Il y a certains points qu’elle n’améliore pas. C’est le cas de la fonction sexuelle du patient, de l’éjaculation précoce et des troubles de l’érection. Elle n’a également aucun impact sur l’ « angoisse de performance ».

Il faut aussi noter que ce type de chirurgie ne modifie pas le gland. Pour une augmentation, il faut faire des injections d’acide hyaluronique.

En somme, la pénoplastie est pratiquée pour des raisons psychologiques que physiques.

Ce que le patient doit savoir d’autres

Chaque patient doit être bien informé de toutes les étapes de l’opération à faire. S’il y a des détails qu’il ne capte pas, il ne doit pas hésiter à poser toutes les questions qui lui passent par la tête. Il lui est même possible de faire une demande de documents contenant les explications en version écrite. Il doit obligatoirement passer par un examen sexologique. Ce dernier va permettre de définir qu’il ne souffre d’aucun trouble associé avant son opération. Il est aussi nécessaire de faire un bilan sanguin.

Avant l’opération, le patient doit voir un anesthésiste pour prévoir des examens additionnels si utile. Il ne doit plus prendre de médicaments contenant de l’aspirine dans les 10 jours qui précèdent l’opération. Il doit également arrêter le tabagisme au moins 1 mois avant ainsi que la prise d’alcool. 6 heures avant la chirurgie, le patient ne doit plus manger ou boire. La pénoplastie à Paris est faite sous anesthésie locale ou générale selon le cas.

Les zones de prélèvement ainsi que la verge pourront présenter des ecchymoses et des œdèmes. Pour soulager les douleurs, le patient peut prendre des antalgiques. Il doit aussi porter des sous-vêtements larges au moins sur une période de 4 semaines après l’opération. C’est indispensable pour éviter la compression. Il doit attendre 3 semaines environ pour la reprise de la vie sexuelle et cela doit être fait de manière progressive.