Tout ce que vous devez savoir pour voyager en Palestine

Quelle que soit votre motivation pour voyager en Palestine : visiter des sites religieux, en apprendre davantage sur l’histoire ou obtenir des informations de première main sur le conflit israélo-palestinien, je ne dis qu’une chose : voyagez ! C’est facile, c’est sûr, les gens sont très hospitaliers et ils veulent que vous veniez les rencontrer et améliorer leur faible économie !

La Palestine est composée de deux territoires : la Cisjordanie (administrée par l’Autorité palestinienne et située entre Israël et la Jordanie) et la bande de Gaza (dirigée par le Hamas, située sur la Méditerranée, aux frontières d’Israël et de l’Égypte). Les voyageurs peuvent se rendre en Cisjordanie, mais la bande de Gaza est fermée au tourisme. J’ai visité la Cisjordanie et la frontière de Gaza avec Israël, et je vais vous raconter ici mes expériences. Mon adresse électronique se trouve à la fin de l’article, au cas où vous voudriez me demander quelque chose que je n’ai pas mentionné.

Comment se rendre en Cisjordanie ?

Vous pouvez entrer en Cisjordanie depuis Israël (par divers points de contrôle) et depuis la Jordanie (pont Allenby, à environ une heure d’Amman). Dans les deux cas, pour vous déplacer en Cisjordanie, vous devrez passer par un ou plusieurs points de contrôle israéliens. Comment se déroule ce processus ? Je suis entré d’Israël par mes propres moyens (en bus et en taxi) et je ne suis passé par aucun contrôle d’entrée, bien que j’y sois passé sur le chemin du retour en Israël.

La procédure a duré environ 15 minutes, pendant lesquelles les Palestiniens à bord du bus ont dû descendre et montrer leurs documents, tandis que d’autres fonctionnaires vérifiaient les passeports des touristes (qui n’ont pas eu à descendre). Toutefois, la durée de ces contrôles (comme dans les aéroports) varie selon le point de contrôle, mais aussi selon les circonstances. Vous devez avoir votre passeport et votre visa (ce petit bout de papier que vous recevez à votre arrivée dans le pays, car Israël ne tamponne pas votre passeport) sur vous à tout moment.

Quelle est la monnaie ?

La monnaie en Palestine est la même qu’en Israël : le shekel (NIS) et 1 USD vaut désormais 3,5 NIS.

Quelle langue est parlée ?

La langue officielle est l’arabe, bien que de nombreuses personnes dans les villes les plus peuplées parlent un anglais de base. Je me débrouillais en anglais et n’avais aucun problème de communication.

Comment s’habiller ?

Je vous recommande de vous habiller modestement : les femmes et les hommes doivent couvrir leurs jambes et leurs épaules, ainsi que leur tête et leurs bras lorsqu’ils entrent dans certains sites religieux. Je vous conseille de toujours porter un pull ou un châle afin de pouvoir vous couvrir si nécessaire.

Quel est le meilleur moment pour partir ?

J’ai visité cette partie du monde en hiver et au printemps, et le temps était toujours parfait (bien qu’il pleuve davantage en hiver). L’automne est également doux. La seule période de l’année où je n’irais pas en Palestine est l’été, parce qu’il fait très, très chaud.

La plupart des commerces sont fermés le vendredi, car c’est le jour de repos des musulmans (les affaires ralentissent également pendant le mois de Ramadan). Comme il y a beaucoup de chrétiens à Bethléem, certains magasins peuvent aussi être fermés le dimanche. Je peux vous assurer que vous ne souffrirez pas de la faim en Palestine – il y a toujours quelque chose d’ouvert avec quelque chose de savoureux à offrir. Quoi que vous fassiez, commencez tôt, car les monuments et les temples ferment vers 16 heures.

Pour en savoir plus sur la Palestine, son drapeau et son histoire, vous pouvez lire cette page : https://www.drapeaux-maghreb.com/collections/drapeau-palestinien